FAQ 2019-02-05T18:34:53+00:00
  • Aux professionnels désirant augmenter l’efficacité de leur intervention
  • À vous qui souhaitez améliorer votre vie personnelle et vos relations
  • À tous ceux qui aspirent à résoudre leur malaises physiques en lien avec la mémoire corporelle

Concrètement les gens ARRÊTENT DE :

  • Procrastiner
  • Vouloir faire les choses à la perfection
  • D’éviter le conflit et de s’auto-saboter
  • D’avoir peur de parler en public
  • D’aller chercher l’approbation des autres
  • Faire passer les autres avant soi
  • Vouloir plaire à tout prix
  • Rester dans une relation ou un travail qui ne leur conviennent plus
  • D’éviter de prendre des risques
  • D’être trop critique envers eux-même
  • D’avoir le besoin de contrôler
  • D’être en colère et d’entretenir de la rancune
  • Se sentir petit ou inférieur
  • S’obstiner dans une direction qui ne leur convient pas, etc.

Les gens VIVENT ET EXPÉRIMENTENT:

  • Le calme, la paix intérieure et la clarté d’esprit
  • La confiance, de la joie, de la gratitude envers eux, en ce qu’ils peuvent apporter et envers la vie
  • L’aisance à s’exprimer librement sans craindre d’être jugé
  • La croissance dans leur entreprise
  • L’apaisement au niveau physique
  • Le lâcher prise dans leur ancienne façon d’agir
  • Une plus grande facilité à prendre des décisions en fonction de ce qui leur convient
  • Une sensation d’espace à l’intérieur qui permet de respirer plus profondément et amène un sentiment de liberté
  • Une vie plus harmonieuse au niveau personnel et professionnel
  • Leur passion, leur rêve et tombent en amour, etc.

Excellente question!

J’ai développé, au fil des années, la capacité d’écouter, de décoder et de comprendre le langage du corps.  

En d’autres terme, je ressens dans mon corps ce que vous êtes en train de vivre. Je perçois soit un ressentis et/ou une image visuelle et/ou des mots. J’ai acquis la capacité de traduire en mots ces images et ce ressenti qui me permet de vous guider efficacement

Souvent les gens qui arrivent dans le processus de libération du Soi ont expérimenté toute sorte d’approches avec des résultats qui n’étaient pas à la hauteur de leur attente. Quand ils expérimentent le processus de libération du Soi,  ils me disent souvent spontanément: “c’est ce que je cherche depuis toujours”

Je suis engagée à l’atteinte de vos objectifs et je fais preuve d’une grande persévérance. Je mets tout en oeuvre pour traverser les obstacles. Je vais jusqu’au bout avec vous.

Tout d’abord, il est important de mentionner que je ne veux surtout pas que vous me croyez, je vous demande toujours de vérifier en vous et d’expérimenter avant même d’adhérer à ce que je vous propose. C’est essentiel.
Au cours du processus, je valide constamment avec vous si ce que je perçois fait du sens pour vous, dans votre corps ou pas.

Le travail que nous faisons est un processus et lors de nos rencontres, nous dégageons par blocs de couches. C’est le principe de la pelure d’oignon. Nous accumulons au fil de nos expériences de vie des couches.

C’est couche par couche et par bloc de couches que le corps accepte de se dégager.

Comme le dirait mon ami François Lemay: “It’s OK, it’s a process”. C’est correct, ça va, c’est un processus.

C’est aussi un apprentissage et tout apprentissage prend son temps à s’intégrer.

Bien sûr. En moyenne, les gens passent au travers leur objectifs en 6 rencontres par contre certains ont de plus grands défis que d’autres ou veulent progresser plus loin.

En général, ce sont les résistances qui dictent le rythme, moins il y a de résistances plus le rythme est rapide et vis versa. Au fil des rencontres, les résistances s’estompent et le rythme s’accélère.

Nous n’avons pas le contrôle sur ces résistances, nous devons simplement écouter le corps et les accueillir pour passer au travers.

Le processus de libération du Soi, c’est une conversation avec le corps et non avec le mental, dans le but de se reconnecter à soi.

Nous décodons le corps à travers le ressenti physique : douleurs, inconforts, contractions musculaires, intuition, images, sentiments, etc.  Cette conversation a pour but de comprendre ce qui gêne le corps et de trouver les pensées qui sont à l’origine de ce ressenti physique, pour les transformer.

Tout part d’une pensée.

Le Dr. Joe Dispenza mentionne : « Pour transformer notre état intérieur, nous devons modifier nos pensées et nos sentiments ».

Lorsque nous apprenons à dialoguer avec notre corps et comprenons graduellement ses messages, nous rétablissons la communication et la relation avec nous-mêmes. Il s’installe en nous un sentiment de paix et de calme.

Notre corps est notre ami le plus précieux, notre partenaire de vie et d’évolution. C’est pourquoi il est, à mon avis, impératif non seulement d’en prendre soin, de l’écouter et agir en conséquence.

Le Soi, dans le processus de libération du Soi, c’est notre Essence (notre âme). Nous voulons la dégager des parties du programme interne qui l’étouffe afin qu’elle puisse enfin s’exprimer librement.

Notre programme interne provient de nos expériences de vie, nos prédispositions à la naissance, notre lieu géographique, notre milieu familial et social, l’éducation, notre environnement familial et de notre environnement social. Notre programmation interne c’est aussi l’ensemble des conclusions auxquelles notre cerveau est arrivé et qu’il considère comme vrai.

Faisons un parallèle avec l’informatique. Nos conclusions ou nos interprétations sont l’équivalent des lignes de codes écrites par un programmeur pour faire fonctionner nos ordinateurs. Sans ce code, notre ordinateur est inutilisable. C’est le logiciel qui fait fonctionner le matériel. Dans le milieu de la programmation informatique, on dit qu’un code est robuste (fiable) lorsqu’il est simple, compréhensible et nettoyé de ses boucles contradictoires pouvant occasionner des problèmes ou des erreurs de fonctionnement.

Tout comme en informatique, nous voulons simplifier et nettoyer notre code informatique biologique (nos interprétations/nos conclusions) de ses doubles contraintes ou pressions contradictoires qui rendent notre vie difficile.

Par exemple, nous voulons réussir en affaire et gagner beaucoup d’argent, mais nous avons une ligne de code (interprétation interne) qui dit : « Avoir beaucoup d’argent, c’est dangereux ou c’est mal ». Il est alors fort probable que vous ayez de la difficulté à atteindre votre objectif.  Une partie de vous dit oui et l’autre dit non, nous sommes en auto sabotage.

Autres exemples :

  • Nous voulons tomber en amour, mais nous avons peur de l’engagement ou de perdre notre liberté;
  • Nous voulons progresser et aller de l’avant, mais nous avons peur de l’inconnu;
  • Nous aimerions avoir une belle relation avec nos proches, mais nous nous isolons;
  • Nous aimerions faire du ménage dans notre maison, mais nous n’avons jamais d’énergie
    quand vient le temps de le faire ou il y a toujours une autre activité plus intéressante qui attire notre attention.